Vulaines
  • Vulaines

Vulaines

24,00 €
TTC

Un nom, une paroisse et une commune

Quantité

A paraître : 8 décembre 2018

Serge Ceruti  -  160 pages couleur -  Format : 16 x 24 cm

Vulaines c’est d’abord un nom, dont l’orthographe change un peu, Vulayne en 1614, Vuillaine en 1692… devenu officiellement Vulaines-sur-Seine au XIXème s. C’est une paroisse sous le double patronage de saint Eloi et de saint Fiacre. C’est une seigneurie au XVIIIème s. avec son « Château vieux ». C’est une commune qui connaît de grandes transformations pendant tout le XIXème s. avec au final, une immense mairie et une église neuves. C’est un XXème s. dont quelques moments sont marquants. Et aujourd’hui  une petite ville dynamique.
 
C’est cette histoire que ce livre vous invite à découvrir…

Au sommaire :

Histoire du village
Vulaines est près de grands axes, Seine Gauloise et voie romaine

Vulaines, un nom et une paroisse
Que signifie ce nom ?
Un village connu au XVème siècle
La paroisse Saint-Eloi et Saint-Fiacre

La seigneurie de Vulaines au XVIIIème siècle
Une seigneurie séparée d’Héricy
Et désormais la seigneurie de Vulaines va passer de mains en mains

Enquête au village en 1717
Pourquoi cette date ?
Quelle image du village cette enquête nous donne-t-elle ?
Comment se présente le terroir agricole ?

Le plan de 1788
D’où provient ce magnifique plan ?
Les maisons
Rues et chemins

Naître, vivre et mourir au XVIIIème siècle
Vulaines possède des registres paroissiaux
A cette époque les mariages sont précoces
Sur les registres paroissiaux de Vulaines entre 1688 et 1792, on trouve 779 baptêmes.
Après les mariages et les naissances, nous terminerons avec les décès

Révolution et Empire, les bouleversements fonciers
La mort brutale du seigneur de Vulaines avant la suppression des seigneuries
La vente du château
La fin du domaine
La naissance d’un autre domaine, celui des Brullys
Le domaine de Nicolas Ledure

Révolution et Empire, un nouveau village
De nouveaux moyens de connaissance
Un paysage qui change peu sauf du point social
Une paroisse devenue commune

Une histoire de bois et la naissance de la mairie
Le bois Rapoil
Quand le pressoir devient maison commune
Un projet de grande mairie
L’école-mairie dans l’ancienne grange aux dîmes

Ernest d’Erceville, la paroisse et les nouvelles écoles
Un nouvel acteur, Ernest d’Erceville
Ernest d’Erceville notable, puis maire de Vulaines.
L’école et la mairie de la rue des Trois maisons

Le leg Jame
Un legs considérable et inattendu
Pourquoi ce legs ?
Un legs qui ne change rien
Le Vulaines de Madame Jame

40 ans de changements politiques
L’entrée en scène d’Alexandre Riché
La guerre scolaire

Vulaines entre deux siècles
Les maisons
La seine
Le rail
Un village de « propriétaires »
Un village actif
Une vie très modeste

Les grandes réalisations d’Alexandre Riché
Une vraie mairie
Les réalisations d’Alexandre Riché
La grande et belle mairie est aussi un « palais scolaire »
Que faire de l’ancienne mairie ?
L’église nouvelle
La fête est finie et le temps des comptes est en effet arrivé

Stéphane Mallarmé à Valvins : la petite maison au bord de l’eau
Que fait Mallarmé à Valvins ?

Le souvenir de la Grande guerre
Le monument
Les morts
Des hommes et des soldats
Quelques destins particuliers

Le château des Brullys, une histoire cachée
Les Lozouet
La Fondation Carrel

Vulaines sur la voie de la liberté
Jacques HITZEl, très jeune témoin à l’époque relate cette libération
Bilan de la bataille

Qu’est-ce que le CCSV ?
Activités culturelles
Activités sportives et de plein air
Et aussi
Quelques chiffres

L’explosion urbaine
La population de Vulaines atteint 2 800 habitants en 2017 
De la campagne au village pavillonnaire
Quels transports ?
Du village à l’intercommunalité

39 Produits